Sarah-Jeanne Beauchamp Houde 

Initialement enseignante de français au niveau secondaire, Sarah-Jeanne Beauchamp Houde poursuit actuellement ses études doctorales à l’Université de Montréal (Québec) et à la KU Leuven (Belgique). Elle travaille sur les enjeux reliés à l’autoreprésentation au féminin dans les manifestes des trois mouvements d’avant-garde historique : le Futurisme, Dada et le Surréalisme. Elle a auparavant complété un mémoire de Maîtrise consacré aux livres surréalistes résultant de la démarche collaborative de l’autrice Lise Deharme avec Leonor Fini et Claude Cahun.

Forte de sa formation pédagogique et didactique auprès d’une jeune clientèle, Sarah-Jeanne accorde une importance capitale à l’accessibilité des savoirs, notamment ceux façonnés dans un cadre universitaire.

L'ouvrage qu'elle prépare pour la variation se veut en outre un témoignage de cette volonté de démocratisation et de partage de la connaissance.

photo.jpg

Titre à paraître : 

 

Lise Deharme - automne 2022   ​

- Autres publications -

 

Articles :    

2021 - « Le Cœur de Pic et Oh! Violette ou La politesse des végétaux : déconstruction de l’idéal amoureux par Lise Deharme, Claude Cahun et Leonor Fini » pour la Revue internationale de photolittérature

 

2019 - « Figures troubles : La New Woman et la Femme nouvelle dans La Dame à la louve de Renée Vivien et Héroïnes de Claude Cahun » pour la revue Captures. Co-publication avec Andrea Oberhuber

Comptes-rendus : 

2020 - Compte-rendu critique sur l’ouvrage La Réception de Gogol en France (1838-2009) de Claude De Grève pour la revue Dalhousie French Studies 

2019 - Compte-rendu critique sur l’ouvrage collectif Autoportraits, autofictions de femmes à l’époque moderne : savoirs et fabrique d’identité pour la revue Dalhousie French Studies

 

2018 - Compte-rendu critique sur l’ouvrage collectif « La chose de Waterloo » Une bataille en littérature pour la revue Dalhousie French Studies

   ​