couverture_mars2022.jpg

12 euros

11 x 17 cm

130 pages 

couverture souple avec rabats

ISBN : 978-2-38389-025-6

Parution : 30 mars 2022

traduit de l'italien, préfacé et annoté

par Manuel Esposito​​

 (dis)continuité(s) 

Cesare Pavese
Herman Melville  

 

Ce volume recueille un ensemble de textes critiques de Cesare Pavese écrits entre 1932 et 1941 consacrés à l’auteur de Moby Dick, Herman Melville. Ces textes figurent dans le recueil préparé en 1951 par Italo Calvino, La letteratura americana e altri saggi (La littérature américaine et autres essais) qui réunissait l’ensemble des essais littéraires de Cesare Pavese, un an après sa mort. Une partie de ces essais a paru en France sous le titre Littérature et société. Toutefois, jusqu’à aujourd’hui, l’ensemble des textes de Pavese consacrés à la littérature américaine, qui occupent pourtant un tiers de la production critique de l’auteur italien, restent encore à découvrir pour les lecteurs francophones.

Afin de proposer une première approche des essais de Pavese sur la littérature américaine, nous avons choisi de traduire et publier les essais consacrés à Herman Melville, dont Pavese a été l’un des premiers introducteurs en Italie. Rappelons qu’en 1932, Pavese a fait paraître à Turin chez l’éditeur Frassinelli une traduction de Moby Dick, et qu’il était l’un des premiers américanistes italiens. Les essais rassemblés dans ce volume constituent une introduction idéale à l’œuvre de Melville ainsi qu’une invitation à (re)lire Moby Dick. L’ensemble des textes a bénéficié d’une nouvelle traduction. Deux des cinq textes rassemblés dans ce volume sont traduits pour la première en français.

Les textes de Pavese sont accompagnés d’une préface du traducteur, "Traduire, un art politique : Pavese, Melville et la littérature américaine".

"Tout Moby Dick est un des plus grands chefs-d'œuvre de devenir ; le capitaine Achab a un devenir-baleine irrésistible, mais justement qui contourne la meute ou le banc, et passe directement par une alliance monstrueuse avec l'Unique, avec le Léviathan, Moby Dick."

Deleuze et Guattari - Mille Plateaux