top of page
8_COUV_Justine Rabat_Pasolini, corps vu - corps nu.tif

18 euros

189 pages

13,5 x 21 cm

couverture souple avec rabats

collection : regard(s)

ISBN : 978-2-38389-027-0

Parution : 18 octobre 2022

Photo de couverture : Roberto Villa

© Cineteca di Bologna

Justine Rabat
Pasolini, corps vu - corps nu 

 

Au début des années 1970, Pasolini renforce sa réflexion sur la société de consommation et met en crise son présent de manière provocante. Les corps vus par Pasolini ne ressemblent pas aux corps que nous sommes habitués à voir au cinéma : ils ne sont pas normés ou aseptisés. Les acteurs, choisis pour certains dans la rue par Pasolini, apparaissent à l’écran comme des corps authentiques, imparfaits, presque sauvages : ce sont des corps de femmes et d’hommes entièrement nus, des corps errants qui se meuvent sur la ligne de crête qui sépare l’interdit de la transgression.


La Trilogie de la vie apparaît aujourd’hui comme la synthèse de toutes les réflexions de Pasolini sur l’érotisme et la sexualité provenant de ses expériences esthétiques et politiques précédentes. Plus explicitement encore que jusqu’alors, Pasolini se consacre à la représentation de la vie des corps, de l’érotisme, de la violence et de la répression que le pouvoir tente d’exercer sur les corps.


À partir de la Trilogie de la vie, l’autrice trace un parcours à travers l’œuvre du poète-cinéaste le plus subversif d’Italie et ne cesse de questionner la portée révolutionnaire du désir en apportant une réflexion sur le modèle hétéronormé, sur l’homosexualité et sur la féminité, en particulier à travers le personnage de Zoumourroud dans Les Mille et Une Nuits : une femme qui renverse le patriarcat.

- table des matières - 

Diacritik 16 novembre 2023 : Fabien Aviet, entretien avec Justine Rabat

la variation, n°1, juin 2022, entretien avec Justine Rabat

bottom of page